La buprénorphine pour le traitement de la dépendance aux opiacés : une étude sur la substitution par les génériques menée en pharmacie d’officine

Publié le 13 septembre 2011

Julians-Minou et al., Thérapie, 2010

  • Auteurs : G. Julians-Minou, S. Bruch, N. Peyre, G. Sudérie, M. Lapeyre-Mestre et A. Roussin
  • Résumé :
    • Objectifs : Décrire l’évolution des caractéristiques des ordonnances de buprénorphine avant et après la mise en place du dispositif « Tiers payant contre génériques ».
    • Méthode : L’ensemble des ordonnances de buprénorphine de 62 patients suivis dans six pharmacies a été analysé entre octobre 2007 et février 2008.
    • Résultats : Les patients recevant le médicament de référence (Subutex®) pendant toute la période étaient plus nombreux (n = 39), plus jeunes, avec une dose quotidienne de buprénorphine plus élevée (10,5 mg versus 7,8 mg) que les patients maintenus sous générique (n = 13). Pour les patients recevant de nouveau le Subutex® après substitution par un de ses génériques (n = 10), les doses quotidiennes n’étaient pas modifiées.
    • Conclusion : Les patients stabilisés par un générique présenteraient une moindre gravité de pharmacodépendance et peut être moins de comorbidités psychiatriques que ceux maintenus sous Subutex®. La substitution d’une spécialité de buprénorphine par une autre ne semble pas déstabiliser le traitement.
  • Référence : Thérapie 2010 Mai-Juin; 65 (3): 241–247
  • Liens :
    • Résumé sur PubMed
    • Texte intégral sur addictovigilance.fr + (accès restreint aux seuls Centres d’Addictovigilance)
Retour haut de page