Usage abusif des produits psychoactifs licites ou illicites chez l’enfant et l’adolescent dans la région PACA

Publié le 6 septembre 2011

Arditti et al., Thérapie, 2004

  • Auteurs : J. Arditti, M. Spadari, M.-A. Camprasse, C. Dalecky, J.-H. Bourdon
  • Résumé :
    • Introduction : L’augmentation de l’usage des produits psychoactifs licites ou illicites chez l’enfant et l’adolescent a été soulignée en France dès 1998.
    • Matériels et méthodes : Afin d’évaluer l’importance du phénomène et son évolution dans la région PACA (Provence-Alpes-Côte d’Azur), nous avons conduit une analyse à partir des observations colligées au Centre d’Evaluation et d’Information sur la Pharmacodépendance (CEIP) sur une période de 10 ans.
    • Résultats : L’usage de substances psychoactives licites ou illicites chez l’enfant et l’adolescent concerne 191 observations. Les modalités d’usage sont essentiellement les premières expériences ou l’usage sporadique. Cependant, dans 12 % des observations, il s’agit d’un abus chronique. Les usagers, dans la tranche d’âge considérée, sont le plus souvent de sexe masculin (70 %), d’âge moyen (14,1 ans). Les produits utilisés seuls ou en polyconsommation sont dans 48,7 % des cas des solvants, dans 28,2 % des cas des substances illicites avec une nette prédominance pour le cannabis – l’usage d’héroïne et de cocaïne restant marginal –, dans 16 % des cas des médicaments et plus particulièrement des benzodiazépines.
    • Conclusion : Cette étude confirme l’abus de substances psychoactives chez l’enfant et l’adolescent et apporte des éléments de connaissance sur les produits consommés dans notre région.
  • Référence : Thérapie 2004 Nov-Déc; 59 (6): 595-597
  • Liens :
    • Résumé sur PubMed
    • Texte intégral sur addictovigilance.fr + (accès restreint aux seuls Centres d’Addictovigilance)
Retour haut de page