Diagnostic de pharmacodépendance : comparaison des points de vue du patient et du médecin

Publié le 25 septembre 2017

Victorri-Vigneau et al., Thérapie, 2012

  • Titre: Diagnostic de pharmacodépendance : comparaison des points de vue du patient et du médecin
  • Auteurs : C. VICTORRI-VIGNEAU, L. WAINSTEIN, J.Y. GUILLET, M. GERARDIN, P. JOLLIET
  • Résumé :
    • Objectif. Ce travail a pour objectif d’évaluer la concordance entre le diagnostic de pharmacodépendance aux benzodiazépines et apparentés réalisé par le médecin chez ses patients et l’auto-évaluation de ces mêmes patients selon les critères de la dépendance du DSM-IV.
    • Méthodes. Il s’agit d’une étude prospective. Critère d’inclusion : prescription d’une benzodiazépine ou apparenté. Recueil : 2 questionnaires anonymes remplis de manière indépendante (médecin et patient). Critère de jugement : taux de concordance entre le diagnostic-médecin (réponse à la question « ce patient est-il dépendant ? ») et l’évaluation du patient (dépendant s’il coche au moins 3 items du DSM-IV).
    • Résultats. Cent ving-huit patients inclus par 11 médecins : 89 cas (69,5 %) de concordance, 39 cas (30,5 %) de non concordance.
    • Conclusion. On observe une surestimation de la dépendance : dans 72 % des cas de non concordance le médecin diagnostique une dépendance alors qu’il n’y en a pas sur la base de l’autoévaluation ; cette surestimation révèle la difficulté d’évaluation.
  • Pour citer cet article :
    Thérapie.2012 Mar-apr ; 67(2) :167-72.
  • Liens :
Retour haut de page