Augmentation des complications sanitaires graves lors de l’usage non médical de protoxyde d’azote en France

Publié le 18 novembre 2019

L’Association Française des Centres d’Addictovigilance alerte sur l’augmentation de l’usage non médical du protoxyde d’azote en France et sur l’augmentation des complications sanitaires graves, notamment des atteintes neurologiques sévères survenues dans le cadre d’une consommation massive et/ou prolongée de ce protoxyde d’azote.

Télécharger les fichiers joints

Retour haut de page